Martine Lanteri, brebis d’hiver

mercredi 11 avril 2012
par cecile

JPEG - 67.4 ko

nom : Francis et Martine Lanteri

lieu : La Roquette sur Siagne

Produits : tommes de brebis plus ou moins affinées et la brousse fraîche

type de production : . Les fromages n’ont pas le label bio, mais ils sont « naturels » et de fabrication artisanale.

Les brebis ne reçoivent pas de compléments d’alimentation ni vaccinations si possible (les producteurs risquent d’être obligés de vacciner contre la FCO) ni autres traitements préventifs. Si un traitement d’antibiotiques est nécessaire pour sauver une bête qui est malade, elle est mise en quarantaine et son lait n’est pas utilisé pendant 40 jours.

Distributions : tous les 15 jours, de janvier à avril

référent : Sarah Ghasem

présentation : Francis et Martine Lanteri sont originaires de la Brigue, village très pittoresque à côté de St Dalmas de Tende, mais cela fait déjà plusieurs générations que la famille descend tous les ans à la Roquette pour y passer l’hiver.

Tous les jours, le troupeau de brebis se promène dans les forets et les prés autour de la Roquette et de Mouans-Sartoux, accompagné de Francis et de ses 2 chiens bergers. D’année en année, cela devient de plus en plus difficile - parce que de nouvelles maisons se construisent de partout et il y a de moins en moins d’espaces ouverts où les brebis trouvent de l’herbe.

Le troupeau comprend 12 chèvres et environ 200 brebis d’une race brigasque – de La Brigue - au nez busqué. C’est une race en voie de disparition qui est rustique et exploitée pour son lait. Il y a deux traites par jour, avec un rendement de 60 à 75 l de lait par jour pour tout le troupeau (à savoir qu’une brebis donne beaucoup moins de lait qu’une chèvre, par exemple).

En juin, quand il commence à faire trop chaud pour les brebis, troupeau et famille partent en transhumance à La Brigue où ils restent jusqu’au mois d’octobre. Les deux filles vont donc à l’école à La Roquette pendant une moitié de l’année, et à La Brigue pendant l’autre ! Francis monte avec les brebis aux alpages autour de la Cime de la Marte à 2000 m d’altitude, pas loin de la frontière italienne. Et pendant les vacances d’été, c’est toute la famille qui s’installe dans la petite bergerie de montagne.

Pendant l’été, les fromages sont descendus à Nice mais pas par ici. C’est bien dommage pour nous, parce que le fromage doit être encore plus savoureux quand les brebis mangent les bonnes herbes aromatiques !

À partir du mois d’août, la production des fromages est arrêtée pour permettre aux brebis de se reposer avant d’avoir des petits au mois d’octobre.

Entre fin octobre et début novembre, quand les pluies d’automne ont fait pousser l’herbe ici, tout le monde redescend à la Roquette pour y passer l’hiver. La fabrication de fromages ne recommencera qu’à partir de fin décembre/début janvier.